Ménage de printemps ?

Allez, le printemps arrive, et comme promis à Heidi, je passe aussi au ménage saisonnier, enfin à quelques petits projets bricol’, certains datant de l’année dernière. Je ne me risquerai pas cependant à indiquer un quelconque délai de réalisation pour ces travaux :

  • refaire la palier du bac de douche
  • isoler les combles
  • compléter la cuisine
  • terminer la peinture … de la cuisine
  • réaliser une terrasse au fond du jardin
  • amener l’électricité dans le cabanon, toujours au fond du jardin
  • finir la peinture des portes du couloir
  • écrire plus d’un billet tous les trois mois …

Je passe volontairement le projet d’élévation, à ce jour la demande est toujours entre les mains de la mairie de Bordeaux. Nous avons déposé pour la seconde fois mi janvier le dossier, en effet la mairie nous a demandé trop tard des pièces complémentaires à la première demande. Je ne sais pas vraiment comment ça va se terminer, mais hier encore j’envoyais le plan de situation modifié … toujours à la demande de la mairie !!! La moutarde monte gentiment au nez, nous sommes en zone bâtiments de France, le dossier est donc passé entre leurs mains, a été accepté lors de la première demande, mais c’est vraiment la mairie qui bloque … à suivre …

Et hop, comme par magie, le palier du bac de douche est refait. Oui je sais, je manque à tous les devoirs de blogueur brico qui se respecte, je n’ai pas fait une seule photo de cette superbe réalisation. Et c’est d’autant plus désolant, que ce chantier a été mon fil à la patte rouge pendant de nombreuses semaines. Je passe les détails, mais il y a la dessous une couche de béton, une couche de ragréage et encore une petite dernière de béton, et bien sur une de colle, en plus de la dalle originale ; tout ça pour rattraper la différence d’épaisseur entre le carrelage précédent et la mosaïque et réussir à faire une légère pente qui se termine juste un peu plus haut que le bac de douche.

C’est beaucoup, de béton et de temps, et je ne suis pas vraiment ravi du résultat, la pente est pentue mais pas très plane et l’eau arrive encore à stagner dans une ou deux  zone … Ah oui, pour compléter la panoplie, j’ai testé les joints époxy !!! C’est pas si galère que ça à mettre en œuvre, c’est effectivement bien plus épais que le joint classique, ça colle bien aux doigts et à tout ce que ça touche, mais ça se nettoie bien avec une éponge et de l’eau tiède. Le résultat est aussi bien que du joint classique, reste à attendre la résistance dans le temps à l’humidité … unique raison de ce choix.

Oui, je sais, l’hiver est fini [encore plus avec le temps que je mets pour écrire ce billet qui risque sortir en été si ça continue], mais les finances suivant de près les températures de la saison, il fallait attendre un peu avant de pouvoir acheter de quoi isoler les combles. C’est la partie au dessus de notre chambre et du couloir de l’entrée qui est la plus exposée. En réalité, grâce à cette belle initiative de la mairie de Bordeaux (je me rattrape un peu sans beaucoup d’honnêteté) de réaliser une cartographie thermique de la ville, nous avons pu nous rendre compte que toute la maison est bien rouge … C’est donc courant février que je suis allé acheté les 10 rouleaux de laine de verre nécessaire. Bon, ok, j’étais parti sur de la premier prix, et JP qui est venu avec sa voiture pour m’aider à transporter les rouleaux a participé à hauteur de … ok de la totalité, merci JP, et a préféré prendre de la laine de verre traitée. Je crois que le fait d’être grand père le ramollit un peu ;), ou alors c’est le fait de savoir le petit fils sous de la laine de verre premier prix qui lui a fendu le cœur ; ce qui au final revient au même.

Bref, quelques heures passées dans les combles pour étaler la laine ont encore bien augmenté ma reconnaissance envers JP, qui m’avait bien dit « c’est vraiment pas une partie de plaisir à poser, tu devrais prendre de la traitée !!! ». Mmmm, je crois qu’il avait raison, ça aussi encore un effet d’être grand père … ou de l’âge tout simplement, et là, je ne peux pas lutter, juste essayer ;). M. si tu me lis 😉 …

Nous voila à présent bien isolés sur une bonne moitié de la maison, le reste attendra … la décision de la mairie …

On passe à la cuisine … Nous avons complété l’agencement par trois meubles hauts … Rien à dire, une pose de main de maître … Allez, c’est reparti !!! Ok tout est était impeccable jusqu’à ce que Delph commence à me parler de je ne sais plus quoi d’ailleurs au moment de la pose des poignées du meubles à droite … 60 ôtés de 12 font 48 que l’on divise par deux pour arriver à 30 … Un trou … deux trous … une vis … deux vis … Bref vous avez compris … C’est bien de la faute de Delph !!! En même temps, deux mois après, on ne s’en rend plus compte.

Il reste juste un peu de peinture, mais là je fais braucoup traîner les choses, Delph voudrait tout peindre en rose, oui oui, tout ce qui est blanc doit devenir rose !!! Bref, on verra un peu plus tard.

Voila le fond du jardin … C’est dommage, c’est un coin très agréable en été et le projet est de :
– débarrasser et nettoyer le coin, JP et M. prévoyez une bonne journée décharge ;),
– faire une terrasse sur les 10 m² de ce petit coin,
-rénover la barrière en béton avec un grillage recouvert d’un enduit béton (je ne sais pas trop comment, en espérant que c’est réalisable …),
– refaire la barrière du fond : panneaux bois, peut-être …
– réutiliser les poteau métalliques de l’ancienne véranda pour en faire une petite tonnelle …

Tout ça pour arriver à ce merveilleux coin de paradis, artistiquement représenté par ce croquis.

La question reste ouverte sur la terrasse : bois, pavés (je préfère), dalle béton, l’avantage du bois est sa légèreté (oui, je prends en compte ce paramètre pour mon dos qui supporte pas beaucoup plus de 10 kilos, allez 11,200 depuis peu). J’ai vu des pavés chez l’enchanteur à 15 € le mètre carré, ils me plaisent bien, mais le nombre de trajets voiture / fond du jardin pour porter les 1000 pavés de 10cm par 10 me fait un peu peur, mais c’est faisable, j’ai l’habitude de faire des trous avec une petite cuillère ;).

Voila où j’en suis à ce jour, j’ai pris les repères pour la pose des poteaux métalliques, et passé un coup de nettoyeur haute pression sur le mur …

Projet à suivre … Celui-ci date déjà de l’année dernière.

L’avant dernier (oui je sais j’en oublie beaucoup, mais il faut bien rester réaliste) : amener l’électricité au fond du jardin. Une gaine de 6² arrive dans la cuisine sous l’évier, le but est de faire passer une gaine de cet endroit jusqu’au fond du jardin, en passant sous la terrasse. Ce coin de terrasse avait déjà été cassé pour faire passer l’évacuation du bac extérieur, je dois donc en casser un peu plus pour arriver à faire un tunnel et faire ressortir la gaine de l’autre côté de la barrière de la terrasse.

Quelques coups de cuillères côté jardin et de marteau (bien 4 jours de coups de marteau, pas à temps complet bien sûr, mais il y a une bonne épaisseur de béton sous la terrasse) côté terrasse plus tard, la gaine est passée, il n’y a plus qu’à faire un peu de béton pour reboucher, et continuer la tranchée jusqu’au fond du jardin.

Au sujet de la tranché, j’ai bien tout lu l’enchanteur, et il parait qu’il faut enterrer cette foutue gaine à 60 cm !!! 60 cm sur 15 mètres de long, je crois que c’est pas demain que j’éclaire le fond du jardin …

Je passe très rapidement le dernier projet pour lequel j’ai perdu toute motivation : finir la peinture des portes du couloir. Et si je faisais une chose à la fois, c’est peut-être une bonne idée …

Allez je file, j’allais oublier qu’il faut aussi que j’écrive plus d’un billet tous les trois mois.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Fred dit :

    Tout le monde pensait qu’il n’y avait plus de billets sur le site parce que tu ne foutais plus rien… mais non, tu bossais comme un ane!

  2. heidi dit :

    Et ben ! On n’y va pas avec le dos de la cuillère à béton chez les "chez nous" !
    Comme Fred ci dessus, je constate que qui blogue peu bosse comme un furieux ! 🙂

  3. pamela dit :

    et bien ça me fait bien plaisir de voir la tranchée qui a donné à ton fils la cicatrice avec laquelle il cranera auprès des filles dans quelques années…

  4. fouiny dit :

    MDR on se croirait à la decheterie au fond de ton jardin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.