Regard profond …

2013-11-11 14-47-15.jpg La météo humide de ces derniers jours m’a poussé ce week-end à avancer dans la gestion de l’évacuation des eaux de pluie du fond du jardin.
Au programme : pose du regard, de la gouttière et création du puits perdu, enfin presque.

 

WP_20131106_003.jpgWP_20131106_006.jpgLes jours ont bien raccourci et les bricoles de fin de journée se terminent régulièrement à la lampe torche.
Rien à signaler sur la pose du regard de descente du cabanon, juste quelques questions, toujours sans réponse, sur sa hauteur, ou plus précisément son altitude.

WP_20131107_001.jpg WP_20131107_002.jpg WP_20131107_003.jpg WP_20131107_004.jpg WP_20131107_005.jpg WP_20131107_006.jpg WP_20131107_007.jpg WP_20131107_008.jpg WP_20131107_009.jpg WP_20131107_010.jpg WP_20131107_011.jpg WP_20131107_012.jpg WP_20131107_013.jpg WP_20131107_014.jpg WP_20131107_018.jpg

Étape suivante : la pose de la gouttière. Avant de commencer j’ai verni le bandeau. Ensuite j’ai posé le second liteau manquant sous la dernière rangée de tuile, du coup, j’ai dû relever le bandeau. Rien de particulier à signaler pour la suite : prise du niveau, ficelle, pose des attaches, gouttières, perçage, etc … Le tout à emboiter sans soudure.

Dernière étape, nocturne une fois de plus : la pose de la rive sur le haut de la toiture mono-pente. Seul problème, je n’arrive pas à trouver le nom de ce truc : rive d’about, faitière, acrotère, … bref, j’ai posé le machin en zinc.

WP_20131110_005.jpgWP_20131110_006.jpgWP_20131111_001.jpgWP_20131111_002.jpgWP_20131111_003.jpgWP_20131111_004.jpgWP_20131111_005.jpgWP_20131111_006.jpgWP_20131111_007.jpgWP_20131111_008.jpgWP_20131111_009.jpgWP_20131111_010.jpgWP_20131111_011.jpgWP_20131111_012.jpgWP_20131111_014.jpgWP_20131111_015.jpgWP_20131111_016.jpgWP_20131111_017.jpgWP_20131111_018.jpg

Il reste à présent à évacuer l’eau récupérée par la gouttière !!!

Le puits perdu sera positionné sur un côté du jardin, opposé au cabanon, du même côté que l’évacuation des eaux de pluie vers la rue. J’ai récupéré deux rehausseurs de regard en béton de 33 cm par 33 cm par 36 de haut.

Première étape : le trou dont les dimensions sont de 50 cm par 50 et 90 de profondeur, de quoi positionner au fond un peu de sable, deux parpaings pour la stabilité et le niveau et les rehausses. Une fois le trou creusé, les squelettes de chiens, chats ou lapins déterrés, je mets un peu de sable, deux parpaings, encore un peu de sable, un géotextile pour … je ne sais pas trop pourquoi, et glisse la première rehausse. Vous remarquerez l’ingénieux système égyptien pour descendre gentiment l’objet qui pèse son poids. Seconde rehausse posée, il me reste le PVC à coller, entourer de géotextile, et je n’ai plus qu’à remettre la terre (sans les os 😉 ). Quelques cailloux au fond pour amortir la chute d’eau et je referme. Je crains que le système ne soit pas très efficace, surtout qu’à 90 cm de profondeur je suis tombé sur de l’argile bien étanche. Si vraiment ça déborde, je rajouterai une pompe de relevage pour évacuer l’eau où il faut.

Vous avez noté le nouveau de copain de Yoda qui est venu m’aider … Il a intérêt à rapidement se trouver un foyer s’il ne veut pas rejoindre les copains déterrés !!!

WP_20131110_004.jpgJe termine par une photo originale de la turbulette qui mange …

… du chocolat !!!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.