Des rails …

Week-end décousu … L’échéance approche, il faut préparer l’étage, le sac de maternité, le choix du prénom et la Turbule pour l’arrivée de la Turbulette !!!
Bref, Delph est dans la bonne période où il faut aménager le nid douillet, elle a passé le week-end le balai à la main et moi le plâtre et la sciure aux pieds. Entre « T’as bientôt fini là haut ? », « Tu peux sortir la machine à la cave » et « Fais attention !!! Je viens de passer le balai !!! » j’avance peu, remue beaucoup d’air et le peu de méninges disponibles pour un résultat pas très impressionnant.

Samedi matin je termine le rebouchage des trous laissés par M. et Tonton B. pour la plomberie derrière les radiateurs des chambres. Le plâtre posé tant bien que mal le week-end dernier est sec, je peux démonter les radiateurs, reboucher (toujours au plâtre, j’insiste !!!) les derniers trous, dimanche je ponce et passe l’enduit de lissage.

Grand jour aussi ce samedi, nous partons faire un tour chez Yenapas2 pour … l’escalier !!! Après un archi, trois menuisiers, 200 annonces du bon coin, 50 ou 60 engueulades, trois crises de nerfs, deux plans Solid Edge, trois projets « maison » (un en béton et médium, un tout en médium et même un dernier en légo !!!), trois représentations Sketchup, 45 dessins, deux listes des courses, un verre (finalement avec trois crises de nerfs, il reste encore de la vaisselle), deux ou trois portes claquées, nous arrivons devant le vendeur avec un dessin, des cotes et un traité de paix, disons de reddition sans condition, pour avoir le prix et le délai de livraison d’un modèle en hêtre couleur chocolat avec des rampes … avec des rampes. Aïe, ça fait mal aussi, et livraison en magasin le 25/10 si on commande aujourd’hui … On n’a pas commandé … On attend toujours le devis d’un menuisier, mais promis, lundi on commande.

Samedi après-midi, après un long moment d’abattement passé à trier les 10 000 pensées du genre : « Comment on va l’appeler ? », « Si je faisais les plots en béton pour le cabanon au fond du jardin », « Il faut passer la tondeuse », « Je pourrais m’occuper de l’armoire pour cacher le compteur EDF », « Et si je mettais un peu d’ordre à la cave », « Il faut faire les étagères dans le cabanon au fond du jardin pour ranger un peu », « Pour la fermeture du grenier je vais faire un cadre lumineux », « Il faut faire la bâti pour la baignoire », « Il faut racheter du rose pour le mur de la cuisine à repeindre », « Il faut repeindre le mur de la cuisine », « Je vais faire les comptes, ça prend pas longtemps », « Et je vais même remplir mon tableau Excel de suivi du coût des travaux », « Il faut que je trie le monticule de papiers administratifs sur le bureau », « Ce soir je m’occupe du module pour mon ancien patron », « Il faut que je nettoie un peu le chantier en haut et passe un coup d’aspirateur », « Si je fais un trajet à la décharge, on y verra plus clair », « Avant l’hiver, je retourne la jardin, récupère le compost et resème un peu de gazon », « J’ai pas envie de repartir dans les couches », « Demain on ira faire du vélo avec la Turbule pour voir passer les trains », « Je vais acheter le mélaminé pour les penderies des chambres », « Il faut que j’achète le béton cellulaire pour les cloisons dans la salle de bains », « Non, du placo en fait », « Sur le mur du couloir on fera du béton ciré », « Pour le fond du jardin, je coulerai du béton, c’est mieux que les parpaings et lambourdes », « Donc pas de plots bétons pour le cabanon, en revanche je peux faire ceux pour la cabane de la Turbule », « Mais avant il faut aller à la décharge, l’emplacement de la cabane est recouvert de déchets », « Demain matin je vais à la piscine avec la Turbule », …

20110912_salle_de_bains.png

Après un long moment donc, Delph me sent un peu perdu, elle appelle M. à la rescousse « Il faut que tu viennes de suite, J veux aller chercher les plaques de placo et les rails pour la salle de bains !!! ». 15h30, arrivée de M., on part chez l’enchanteur pour chercher 15 mètres de montants, 8 de rails, et 5 (qui se réduiront à 4) plaques et 1000 vis, le tout pour arriver à quelque chose comme sur le dessin. Fin d’après-midi et soirée consacrées à d’autres obligations.

Et dimanche, journée mécano. Je psychote un peu sur le bâti pour la baignoire. Elle est en acrylique et ça semble bien mou, je vais essayer de bien la caler des 4 côtés.

Fin d’après-midi en draisienne pour aller voir passer les trains 😉 …

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Fred dit :

    Pas mal la liste des choses a faire. Il faudrait que j’essaie un jour aussi… j’ai bien peur qu’il n’y ait pas assez de place sur l’internet mondial pour ma liste…

  2. pamelamela dit :

    faut pas faire des listes comme ça! ça fout la pétoche! décompresse… la vie à quatre c’est pas si difficile, tous dans la même chambre… quoique? en fait tu t’aperçois, qu’avant avec un lardon, t’avais encore du temps pour toi… aller courage! de toutes façons maintenant c’est trop tard! nananère!! t’as pas fini de faire des listes!

  3. fouiny dit :

    Perso quand j’en suis à ce point là, je laisse tout tomber au moins une bonne demi-journée et je fais autre chose. Les jours suivants je suis d’attaque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.