C’est tout pour aujourd’hui …

Tout ça pour ça …
« Ce n’est qu’en pompant que vous arriverez a quelque chose et même si vous n’y arrivez pas … hé bien ça vous aura pas fait de mal … »
Bref, beaucoup de boulot ces derniers jours, pour un résultat … bientôt … bientôt …

On commence par la désormais classique, et pourtant toujours aussi populaire, série de photos de la tranchée.

Et que voit-on sur la dernière ???!!! Eh oui, c’est enfin terminé ! M. est passé vendredi en fin d’après-midi pour m’aider à terminer les quelques centimètres 😉 qu’il restait à creuser. Évidemment, avec la bêche et une pioche c’est bien plus rapide. Et je dois avouer que M. n’a pas eu beaucoup de chance, non seulement nous sommes tomber sur l’argile et les cailloux, mais en plus, il a réussi à s’attraper un bon rhume.

Bref, la gaine est enterrée, j’ai terminé de reboucher la fissure géologique pendant le week-end …

Reste juste à passer les câbles et tout brancher !!! A ma disposition une couronne de 25 m de 3×2,5² et une de 50 m de 3×1,5² ; le tout pour mettre un éclairage extérieur avec va et vient dans la cuisine, un éclairage intérieur et des prises.
Bref, par le petit tuyau gris dans lequel on arrive encore à voir le passe câble en nylon, il faut que je passe une longueur de 3×2,5² et une de 3×1,5² (le tout UVXK1000 bien sûr). Oui, je sais, certains se demanderont si la gaine n’était pas rouge à l’origine ; elle l’était en effet mais trop large pour passer sous le mur de la cuisine, dans l’espace qu’il restait dans les fondations, j’ai donc du la prolonger par un tuyau en pvc plus petit.

Première difficulté, et pas la moindre : attraper le passe câble !!! Même allongé par terre, le bras tendu sous le meuble de la cuisine, j’avais du mal à le frôler. Quelques réflexions shadok plus tôt, me voila à nouveau à terre, armé de rallonges de doigts pour tenir le passe câble et d’une paire de ciseaux pour le détacher … sans le laisser filer !!!

Seconde difficulté : fixer le passe câble à la paire de câbles à faire voyager.

Bref, rien à signaler, quelques tours de fils, de scotch, et hop, ça devrait tenir.

Et là, ça se complique un peu … Le passe câble sert à tirer, pendant qu’il faut pousser de l’autre côté !!! Seul et non armé de bras de 12,5 mètres chacun, ça ne va pas être simple. Finalement tant mieux, je devrais arriver à faire compliqué.

Non, vous ne rêvez pas ; quelques combinaisons de GA BU ZO MEU du professeur Shadoko m’ont permis d’élaborer LA solution : prolonger le passe câble côté cabanon avec de la ficelle, de manière à pouvoir le tirer depuis la cuisine où je peux le pousser … le câble … enfin la paire !!!

Le chats se sont bien amusés, la Turbule m’a bien aidé, mais il faut avouer qu’à mi chemin, le problème s’est encore corsé : plus de force dans le bras gauche pour tirer, une main droite sanguinolente … Il faut envisager une autre solution !!!

« Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir … En d’autres termes … Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche … »Ok, je suis battu, et abattu aussi, mes quatre cases ne m’ont pas suffi et il a fallu que je demande de l’aide à un être supérieur : Delph …

J’ai du y mettre toute ma conviction, et surtout lui expliquer que les kilomètres de câbles dans la cuisine ne pouvaient disparaître que par ce petit trou, pour qu’elle accepte enfin de tirer sur le passe câble d’une position plus adaptée, plus proche du cabanon.

Un dernier conseil du devin plombier et je rallongeais temporairement le tuyau d’origine sous la cuisine par un second !!! C’est quand même bien plus facile et efficace comme ça.

Et nous voila enfin au début : le câble arrive dans le cabanon.

Et c’est là que les Satrapes s’attrapèrent … J’ai donc mes six fils (3 en 1,5 et 3 en 2,5) que je vais relier aux trois 6² qui arrivent sous la cuisine, eux-mêmes reliés sur un 32A (je crois) côté tableau. On oublie pour l’instant l’installation d’un second tableau dans le cabanon, même petit, même minuscule, c’est trop cher.

Alors voici le schéma … Question est lancée aux Papizzzz JP et M. pour avis. Et s’il y a d’autres personnes qui ont un avis, je suis preneur … Oui, je sais, ça ne sera pas aux normes ;), et oui je sais, pour allumer la lumière intérieure du cabanon, il faudra allumer la lumière extérieure via le va et vient, mais je ne trouve pas d’autre solutions. Je suis preneur de meilleures.

J’avais aussi envisagé de mettre la phase de la lumière intérieure sur la phase des prises, mais pas envie … Enfin je ne sais pas trop en fait.

[edit 15/04/2010 – 08:12] : de retour de la planète Shadok, BU BU GA MEU MEU ZO MEU BU GA. A savoir, bien sûr que je mets la phase de l’éclairage intérieure sur la phase des prises, et ZO ZO BU MEU !!! Et si j’arrive à trouver un petit tableau de récup’ je mettrai même un 10A sur l’éclairage et un 20 sur les prises …

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. heidi dit :

    Faut que je fasse lire cette note à Chéri pour qu’il apprécie le fait d’avoir une gentille épouse qui tire les fils comme un chef ! 🙂

    Je propose la solution d’une grosse lampe torche pour éclairer le cabanon ! (pas taper !!! :D)

  2. Fouiny dit :

    Pas mal le coup de la rallonge tire-fils pour tirer à 10 mètres de déport 🙂

    Sinon oui, la lumière intérieure branchée sur la ligne prise, je pense également que c’est la meilleure solution. Comme tu dis, le Best serait un p’tit coffret avec 2 disjoncteurs.

  3. pamela dit :

    tu sais, chez le marchand de cochonneries suédoises : ils vendent des bougies chauffe plat pour pas cher. ça c’est une solution moins pénible, peu couteuse et en plus c’est romantique! Tu peux même trouver des bougies parfumées… et tu peux même envoyer Delph là-bas. je suis sure qu’elle ira plus facilement que dans ces horribles grandes surfaces des bricoleurs du dimanche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.