Dimanche dans les combles

Par ce froid Dimanche de novembre, nous voici partis inspecter l’état de la charpente. La grande question : va-t-on pouvoir casser les murs de la cuisine et du coin douche / toilettes sans problème ?

Première impression : l’ensemble a l’air sain et une partie des solives et de la volige a été changée il y a peu. Petite inquiétude sur la présence de ces jambes de force sous la poutre du faîtage (et d’autres poutres traversantes), en effet, elles indiquent que les poutres de 6 mètres qui vont de mur à mur, n’ont pas les 6 mètres de portée.

 

Côté rue, rien à signaler, entre le faîtage et le mur de la rue une seule autre poutre traverse la maison, elle aussi consolidée par deux jambes de force. Mais ce côté importe peu (enfin il est en bon état, c’est le principal), on n’y touche pas.

 

Côté jardin (c’est là qu’on va casser), ça s’annonce moins bien. Il n’y a plus les jambes de force, mais elles ont été remplacées par des petites poutres verticales posée sur une poutre horizontale, posée … zut … sur le mur d’entrée de la cuisine actuelle qu’on veut casser !!!

 

On le voit mal sur cette photo, mais cette grosse poutre de la charpente s’appuie de ce côté sur le conduit de la cheminée du salon (et elle aussi en théorie on la casse !!!).

 

 

Difficile d’aller voir plus loin de ce côté, il faudra découvrir une partie de la toiture côté jardin pour aller voir.

En résumé, nous sommes vraiment contents de cette jolie charpente qui a l’air en très bon état ; comme on le voit sur les photos, la pierre des deux murs latéraux est très jolie, on va donc tout faire pour gratter ces murs et la laisser apparente dans le salon. Un petit point négatif sur les murs que l’on veut casser et qui semblent plus ou moins soutenir une partie de la charpente, mais on s’y attendait un peu.

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Fougere dit :

    Belle charpente. Quel hauteur il y a du sol au pignon dans les combles ?

  2. J dit :

    Du sol de la maison au dessous de la poutre du faîtage il y a 4,70 mètres, et du dessus du plafond sous la poutre du faîtage 1,30 environ. Pas de quoi aménager les combles, même en baissant beaucoup les plafonds.

  3. fouiny dit :

    Belle charpente.

    A l’endroit le plus haut du grenier, y aurait pas maoyen de faire un genre de p’tite mezzanine juste pour y mettre un lit ?

    Sinon, t’as dû te refaire une beauté avec toutes ces toiles d’araignées 🙂

  4. bcacq22 dit :

    Etant donné la section de ta poutre, je pense que "les petites poutres verticales posée sur une poutre horizontale" sont superflues. Mais bon, pas facile de se rendre compte sur photos. Il faudrait le montrer à un charpentier Bon courage, vous allez avoir une super barraque Benoit

  5. J dit :

    Attention, la section de la poutre n’est vraiment pas constante, j’ai mesuré, en largeur, elle peut varier de 34 à 14, en fonction de l’endroit. Ensuite il y a toujours la question du conduit de cheminée : il porte quoi, il est porté par quoi ? Bref, il faut effectivement faire venir un pro.

  6. Dis moi!! J’ai l’impression que certaines de tes poutres ont été traitées par injections. si c’est le cas c’est peut être l’explication de tes petites poutres verticales. D’ailleurs on voit des zones de bûchages un peu partout( les zones claires qui semblent rabottées).

    Donc fait gaffe si ta charpente a été traitée c’est pas pour le plaisir.

    @+

  7. Au fait!!! Merci pour le lien!!!! 😉

  8. J dit :

    Oui effectivement, la charpente a été traitée par injection (t’as l’oeil). Tu crois que ça veut dire qu’il y a eu de nombreux habitants dans ma charpente 😉 ? Je sais, je crois qu’il va falloir faire vraiment attention avant de casser. Et au niveau d’une poutre qui traverserait un conduit de cheminée, t’as déjà vu ? (je vais vraiment passer pour un bleu). De rien pour le lien.

  9. A vrai dire l’injection parait aux normes, pas de soucis. En revanche si les bestioles sont HS, les dégats sur la structure du bois est là et les jambes ont peut-être été placées sous des poutres fragilisées, fait passer un charpentier sérieux en lui expliquant ton cas 😉 Pour la poutre qui traverse ton conduit de cheminée, demande à Moellon maître Jedi de la maçonnerie http://www.lamaisoncassee.com/

    Voilà je peux pas plus t’aider, désolé!!!

    Bon courage pour la suite 😉

  10. J dit :

    Merci beaucoup siyadurocksava, je vais voir un charpentier (ce week-end en principe) et je donnerai le résultat sur le blog.

  11. Yelk dit :

    J’arrive un peu tard, j’viens de relire les coms! pour la poutre dans la cheminée, c’est vraiment bizarre, normalement la "garde au feu" est de 17 cm c-à-d pas de truc inflammable à moins de 17cm d’un conduit, alors dedans !?! en tout cas vaut mieux pas faire de feu avant d’avoir eclairci ce mystere…

    Bonne fin d’année à vous 2 et aux chats

    @+

  12. J dit :

    Le mystère est éclairci, la poutre ne rentre pas dans le conduit de la cheminée, elle s’arrête juste contre le conduit et tient par … ben je me demande si elle tient pas par magie !!! En fait ce sont les petites poutres verticales qui la maintiennent, mais ce n’est pas vraiment de la charpente classique ça.

  13. Moellon dit :

    Salut à toi rénovateur, Pour ce qui est de ta pièce de bois en limite de conduit, il faut préciser que l’écart au feu est de 17cm de l’intérieur du conduit En principe le linçoir permet de maintenir cet écart. Mais en réno il te faudrait découvrir, virer les voliges, coffrer, et couler un béton……….. Si ton écart au feu est respecté, tu ne craint rien, mais par prudence il faut se méfier. Les départs de feu dans une maison sont occasionnés par les cheminées à feu ouvert ou insert…………………………..

  14. J dit :

    Merci à toi Moellon, je devrais bientôt le savoir, mais si la distance n’est pas respectée, soit on touche à rien à ce niveau, soit on fait tomber le conduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.