Aménagement sous l’escalier … de Penrose !!!

Enduit_WP_20140422_015.jpgLes Danaïdes n’ont pas été condamnées à pire … Bref, je n’en peux plus de ce foutu aménagement sous l’escalier !!! Les finitions sont interminables et bien sûr ce n’est pas l’élément à bâcler. Les étapes des dernières semaines : la façade des tiroirs, les étagères, encore des portes, les plateaux hi-fi, la fermeture de parties sous escalier et enfin l’enduit et le ponçage !!! Le tout dans une ambiance détendue dans le bordel, la poussière, les cris et les pleurs … Le bonheur !!!

FacadesTiroirs_WP_20140414_002.jpgFacadesTiroirs_WP_20140414_003.jpgFacadesTiroirs_WP_20140414_004.jpg

Même écrire les différentes étapes commence à me donner l’impression de bosser, et de ne pas avancer, je ne suis pas là pour tricoter !!! Oui je sais après les maths et la mythologie, les références ne gagnent pas en qualité, la fatigue peut-être.
Bref : pose des façades de tiroirs, rien à signaler : fixation temporaire, ajustement, et fixation par vis par l’intérieur. Le résultat est … final !!!

FauxPlafond_WP_20140512_001.jpgFauxPlafond_WP_20140512_002.jpg

Mes étapes préférées se passent les pieds sur l’échelle, on poursuit par le faux plafond … Mais le résultat est lui plus parlant, ça avance bien quand même. J’ai laissé tomber l’éclairage multicolore à led laser radio piloté pour cause de tentative ratée et d’effet décoratif au résultat douteux. On verra dans quelques générations …

SousEscalier_WP_20140420_001.jpgSousEscalier_WP_20140420_002.jpgSousEscalier_WP_20140420_003.jpgSousEscalier_WP_20140420_004.jpgSousEscalier_WP_20140421_001.jpgSousEscalier_WP_20140422_005.jpgSousEscalier_WP_20140503_004.jpgSousEscalier_WP_20140503_005.jpgSousEscalier_WP_20140503_006.jpg

Dans les étapes qui prennent bien du temps, de la découpe simple, et du langage léger il y a la fermeture des parties visibles sous l’escalier. Le résultat n’est pas trop mal, si on considère que l’enduit de rebouchage est un bon ami.

Etageres_WP_20140404_001.jpgEtageres_WP_20140404_002.jpgEtageres_WP_20140519_001.jpg

Bien sûr avec un plafond à trois mètres, Delph ne peut pas se contenter de deux étagères … Heureusement la solution trous de 5 et taquets métalliques n’est pas trop longue à mettre en œuvre. Encore faut-il que les cloisons soient bien parallèles pour avoir des étagères de même dimensions !!! On passe …

PlateauHiFi_WP_20140423_005.jpgPlateauHiFi_WP_20140423_006.jpgPlateauHiFi_WP_20140503_001.jpgPlateauHiFi_WP_20140503_002.jpgPlateauHiFi_WP_20140503_003.jpg

Prise de conscience de dernière minute : si le matériel hi-fi des années 80 faisait bien 60 cm de profondeur, en 2014 il semble que cette dimension diminue un peu !!! Du coup : placer des éléments de 30 cm de profondeur sur des étagères de 90 cm de profondeur est un bon moyen de perdre de la place. Va pour faire des plateaux coulissants, on trouvera bien des cochonneries à mettre derrière, dont on ne se servira jamais et qui prendront la poussière !!! Et je ne parle pas du meilleur, quand le moment de vérifier si le plat en porcelaine de mamie n’est pas derrière sera venu, et qu’il faudra tirer le plateau, arracher le paquet de fils péniblement passé dans les trous prévus à cet effet mais dont le mouvement de translation n’a pas vraiment était pris en compte. Tout ça pour récupérer deux balles en plastiques, trois pièces de Lego – celles qui vont sur l’avion et qui nous avaient valu une crise -, et un carambar fondu !!! Mais pas de plat de mamie !!!

PorteDouble_WP_20140422_007.jpgPorteDouble_WP_20140422_011.jpgPorteDouble_WP_20140422_012.jpgPorteDouble_WP_20140422_013.jpgPorteDouble_WP_20140422_014.jpgPortesBasses_WP_20140515_001.jpgPortesBasses_WP_20140515_002.jpgPortesBasses_WP_20140515_003.jpgPortesBasses_WP_20140515_004.jpgPortesBasses_WP_20140515_005.jpg

Parlons-en du matériel hi-fi des années 80 !!! Bien malgré lui JP m’a fait hériter d’enceintes monumentales à la qualité sonore certes incomparable mais au volume – non pas sonore – un poil encombrant. Du coup deux niches verticales sont prévues pour les accueillir jusqu’à leur fin de vie : une à droite et une à gauche – oui la stéréo existait déjà 8-| – ; celle de droite se trouve sur la partie de 40 cm de profondeur, elle sera remplacée par des étagères au besoin, mais celle de gauche se trouve sur une partie sous l’escalier de 90 cm de profondeur. Du coup, derrière l’enceinte, je mets un placard et une porte … double de manière à pouvoir accéder au bordel derrière la baffle sans la bouger. Ah oui, l’encombrement de ces enceintes est conséquent, mais le poids va avec bien sûr !!! Attention, tout métal approchant à moins de 2 mètres de distance des enceintes se retrouve attiré par les aimants !!!

Enduit_WP_20140410_003.jpgEnduit_WP_20140422_006.jpgEnduit_WP_20140422_015.jpgEnduit_WP_20140516_001.jpgEnduit_WP_20140519_002.jpgEnduit_WP_20140524_001.jpg

Et la joie ne serait rien sans cette partie !!! Un peu comme pour du placo, en plus long, plus difficile à poncer et au résultat bien plus incertain quand on est marié depuis plus de dix ans avec une femme qui veut une finition laquée !!! Bref, enduit de rebouchage sur les têtes de vis et autres petites imperfections, ponçage, aspirateur, enduit de lissage, ponçage, aspirateur, retrait donc re-enduit de lissage, ponçage, aspirateur … Ah tiens, j’ai oublié une tête de vis !!!

Enfin, dans la peau des Danaïdes, je commence à tout démonter avant peinture, sous les yeux de la Turbule qui n’arrête pas de répéter : « Mais pourquoi tu le casses le meuble ??? » « Papa, tu es en train de le casser le meuble !!! ». Turbule rapidement remise en place avec un langage, une diplomatie et une pédagogie appropriés à ces 6 ans « Ecoute, occupe-toi de tes affaires !!! ».

Voilà où en sont les choses ce soir. Un gros tas de bois marron ou vert prêt à être peint … ou brulé !!!

Je ne sais pas si on le sent un peu, mais je n’en peux plus !!! J’espère que la peinture va faire oublier tout ça, parce qu’aujourd’hui j’ai même du mal à apprécier le résultat.

Et je termine par une remarque de la Turbule, pleine de vérité et de bon sens, et qui a en plus l’avantage de donner du courage, à la fois pour sa réussite dans cette entreprise et pour sa réussite en général : « Papa, tu devrais gagner plus d’argent !!! Comme ça tu paierais un monsieur pour le fabriquer le meuble. » Et là, j’ai eu beau chercher, même dans les plus positifs des souvenirs de réalisation de ce truc – je parle du meuble là, pas de la Turbule – je n’ai pas su quoi répondre.

Turbules_WP_20140510_006.jpgTurbules_WP_20140518_002.jpgTurbulesFabricationPapier_WP_20140504_004.jpgTurbulesFabricationPapier_WP_20140505_001.jpgTurbulesFabricationPapier_WP_20140505_002.jpgTurbulesFabricationPapier_WP_20140505_003.jpgTurbulesFabricationPapier_WP_20140505_004.jpgItalie_WP_20140529_001.jpgItalie_WP_20140529_004.jpg

Ending with, tradition oblige, un premier tour de manège pour la Turbulette, un premier tour de draisienne pour aller voir les trains – au final elle y est allé à pieds pour cause de punition -, un atelier de fabrique de papier et un petit tour de trois jours à Rome, histoire de fêter les dix ans d’enchaînement avec Delph. Merveilleux mais mal aux jambes au retour ;).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. heidi dit :

    Quel travail de titan ! C’est impressionnant !
    Tu as pensé à signer ton oeuvre quelque part ?
    Bon courage pour la fin ! 🙂

  2. Article intéressant merci !

    Savez-vous comment poncer un escalier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.