Bricoles sous escalier

planRangementSousEscalier_20140225.jpg C’est parti pour le rangement sous l’escalier, rangement, meuble, bibliothèque, œuvre d’art ou horreur, le terme va dépendre du résultat …
Quelques jours de vacances m’ont permis d’apprécier le travail à accomplir, la complexité de l’ouvrage, le temps nécessaire … mais pas encore les tarifs prohibitifs des devis ; que je garde quand même au chaud, on ne sait jamais.

cables_20140208_001.jpgcables_20140208_002.jpgcables_20140219_001.jpgcables_20140219_004.jpgcables_20140219_005.jpg

Première étape : le passage de deux gaines – pour le câble et le retour réseau – de la cave au dessous de l’escalier. De gros coups de marteau dans la cave, de gros trous dans les murs, de gros coups de gueule et de gros bobos aux mains ont joyeusement accompagné ce passage. Mais au final c’est passé, rebouché et à nouveau enduit.

Je ne suis pas encore complètement fixé sur le choix des matériaux pour ce rangement : medium, placo, Fermacell … Seul élément choisi : le socle qui sera en medium, et la structure : rails et montants métalliques. Pas mal de découpes à prévoir, et le peu d’expérience des précédents rangements fabriqués me pousse à ne pas négliger la précision des découpes. Du coup, avant d’entamer le chantier, j’ai réalisé deux petits bricolages bien utiles : une table pour la scie circulaire et une autre pour la défonceuse.

scie_sur_table__20140210_001.jpgscie_sur_table__20140210_002.jpgscie_sur_table__20140211_001.jpgscie_sur_table__20140211_002.jpgscie_sur_table__20140212_003.jpgscie_sur_table__20140215_001.jpgscie_sur_table__20140215_002.jpgscie_sur_table__20140215_004.jpgscie_sur_table__20140215_006.jpg

La première : la table pour la scie circulaire dont le principe est de pouvoir fixer la scie dessous, un guide bien parallèle dessus et scier droit les morceaux les plus longs.

Rien de particulier sur la réalisation : un reste de plan de travail, quatre renforts d’angles en acier et quatre boulons pour tenir la scie ; enfin, un interrupteur pour allumer et éteindre en toute sécurité. Je n’insiste pas trop sur la sécurité de cette table … Attention !!! Pas de cache de lame, pas de frein de lame, et un interrupteur intelligemment placé du mauvais côté !!! Bref, concentration extrême quand ça tourne.

En revanche le résultat est incroyable, sur l’avant dernière photo on voit la chute de 2 m de long après la découpe de 5 morceaux de 10 cm de large et 2 m de long dans une planche de 51 cm de large. Il reste une bande bien rectiligne de 5 ou 6 mm de large sur toute la longueur.

defonceuse_sur_table_20140215_007.jpgdefonceuse_sur_table_20140215_008.jpgdefonceuse_sur_table_20140215_009.jpgdefonceuse_sur_table_20140215_010.jpgdefonceuse_sur_table_20140215_011.jpgdefonceuse_sur_table_20140215_012.jpgdefonceuse_sur_table_20140218_004.jpg

Seconde bricole : la défonceuse sur sous table. Même principe que la scie, la fixation n’est pas tout à fait la même : deux bouts de bois avec deux morceaux d’alu dessus, prennent en étau sur le support les tiges du guide parallèle, mais le modèle est moins abouti, je n’ai pas d’autre interrupteur qui traine :$.

En revanche le résultat est aussi très précis, je l’ai utilisé pour les bords du socle, à voir un peu plus bas.

Me voila « équipé », je file chez l’enchanteur récupérer le medium en parti découpé (ils ne découpent pas en dessous de 20 cm), du 22 mm pour le socle et de l’hydro de 18 mm pour les supports du socle.

WP_20140216_002.jpgWP_20140216_004.jpgWP_20140216_005.jpgWP_20140217_001.jpgWP_20140217_002.jpgWP_20140217_004.jpgWP_20140217_005.jpgWP_20140217_006.jpgWP_20140217_007.jpgWP_20140217_008.jpgWP_20140218_001.jpgWP_20140218_002.jpgWP_20140218_005.jpgWP_20140218_006.jpgWP_20140218_010.jpgWP_20140218_011.jpgWP_20140218_012.jpgWP_20140218_013.jpgWP_20140218_015.jpgWP_20140218_016.jpg

Et c’est parti !!! Je commence par découper les longueurs nécessaires en 10 cm de large pour les supports du socle et les fixe dessous à l’aide de colle et tourillons de 8. Long et fastidieux pour réaliser le socle complet : 3,5 m de long en 90 cm de large, puis deux longueurs de 70 en respectivement 40 et 30 cm de profondeur, soit 4,6 mètres de socle.

Je termine, avec ma fabuleuse table de défonceuse, en fraisant les bords et en les assemblant avec de la colle et quelques clous. Trois jours de travail en pointillés plus tard, le socle est terminé, je file chez l’enchanteur chercher les rails et montants pour la structure.

WP_20140223_001.jpgWP_20140223_002.jpgWP_20140223_003.jpgWP_20140224_001.jpg

Le squelette prend forme et commence à donner une idée du volume final !!! Encore beaucoup de travail à venir, avec un doigts en moins, que je viens de bien m’amocher en dérapant sur un rail. Le danger était bien mieux caché que dans ma scie ou ma défonceuse, et donc bien plus efficace !!!

Importante question qui reste en suspens : je mets quoi sur cette structure ? Du placo classique, du medium en 12 mm, du Fermacell en 3 tonnes par m², autre chose ? Pour l’instant je penche pour du medium au niveau du faux plafond et du Fermacell pour le reste. Sauf que le Fermacell pèse un âne mal portant et coûte un bras bien portant – même si le prix n’est pas vraiment une contrainte vu la faible surface (5 plaques de 250 x 120) – mais le placo c’est pas costaud et le medium … j’ai des doutes sur la pose de grands panneaux de medium sur une structure métallique. Bref je ne sais pas !!!

tourillon_travers_20140223_006.jpgtourillon_travers_20140223_007.jpgtourillon_travers_20140223_008.jpgtourillon_travers_20140223_009.jpgtourillon_travers_20140223_014.jpg

Une petite astuce découverte sur le net pour renforcé la fixation entre de morceaux de bois perpendiculaires : insérer un tourillon en travers du fil du bois dans la partie qui doit recevoir la vis dans le sens du fil. Ainsi la vis est fermement enfoncée dans le tourillon. J’ai utilisé ce montage pour la fixation d’une paroi du rangement sous l’escalier.

ski_20140220_001.jpgski_20140220_004.jpgski_20140220_005.jpg

On termine par une semaine au ski pour la Turbule avec papi et mamie que nous avons rejoints deux jours avec la Turbulette et sa clavicule cassée, rien à voir avec le ski, juste peut-être avec papi et mamie ;))).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Fred dit :

    Trois jours de boulot juste pour un socle, c’est un projet de malade! C’est bien parce que tu n’as pas deux enfants et un boulot à t’occuper!

    Grosses bises à la Turbulette pour que la clavicule aille mieux.

    Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.